La mosquée Koutoubia

La mosquée Koutoubia commencée en 1158 (xiie siècle) par le calife (Sultan) Abd El-Moumen ibn Ali al-Koumi à Marrakech au Maroc et achevée par son petit-fils Abou Youssef El-Mansour (1184-1199). La deuxième plus grande mosqée du Maroc tire son nom des Koutoubiyne (les libraires) vendeurs de manuscrits qui aux XIIè et XIIIè siècles, y déposaient leurs éventaires. Elle est considérée comme étant le chef-d’oeuvre de l’architecture Almohade. La pureté et la perfection classique de ses lignes lui donne cette allure noble et simple à la fois, ainsi que la richesse de sa décoration intérieur, ont profondément marqué l’art religieux du maghreb. Il est couronné de quatre boules de cuivres, pour certain, elles symbolisent les cinq piliers de l’Islam, pour d’autres le ciel, la terre et l’eau.

La Koutoubia est un chef d’oeuvre de l’art Almohades, dont le minaret emblématique élève à 70 m de haut sa superbe tour carrée, illustration poussée à la perfection de l’art hispano-mauresque. Sous le règne d’Abd el-Moumen, un premier sanctuaire fut construit mais, à cause de son alignement imparfait avec La Mecque, il fut détruit (on décèle aujourd’hui quelques traces de cet édifice). La Koutoubia prit son allure actuelle sous le règne de Yacoub el-Mansour, alors qu’à ses pieds, les libraires guettaient le client, d’où son nom… L’entrée est interdite aux non-musulmans.